Alerte rouge dans l’économie française : hausse historique des défaillances d’entreprises

Un quatrième trimestre alarmant

Selon les récentes données du cabinet spécialisé Altares, la France a connu un pic historique de défaillances d’entreprises en 2023, marquant ainsi « un des pires quatrièmes trimestres en 30 ans ». Avec 57.729 procédures ouvertes, le nombre de défaillances a explosé de 35,8% par rapport à l’année précédente. Ce chiffre représente une aggravation notable, succédant à une hausse déjà record de 49% en 2022. Le dernier trimestre de 2023 a vu une augmentation spécifique de 37,2%, avec 16.820 procédures, éclipsant les records des années de récession de 1992-1993.

Au-delà du rattrapage post-covid

Altares souligne que ces chiffres dépassent largement l’effet de rattrapage post-Covid. Thierry Millon, directeur des études chez Altares, alerte sur une nouvelle phase structurelle de crise. Les entreprises, déjà fragilisées, sont désormais confrontées à des insuffisances financières accentuées par un environnement économique tendu.

L’ère de la « permacrise »

L’étude d’Altares met en lumière un contexte de « permacrise », un état de crise permanente affectant les entreprises depuis quatre ans. La combinaison d’une activité économique en berne, de niveaux d’inflation élevés, de taux d’intérêt hauts, et d’une consommation en baisse, forme un cocktail dangereux pour les entreprises aux trésoreries épuisées. En 2023, 171 entreprises de plus de 100 salariés ont connu des défaillances, un chiffre inégalé depuis 2014.

Impact diversifié selon les secteurs

La crise ne touche pas tous les secteurs de manière égale. Les très petites entreprises représentent 92% des jugements. Cependant, l’accélération des difficultés au sein des PME a entraîné une augmentation significative du nombre d’emplois menacés, passant de 143.500 en 2022 à 243.000 en 2023. Le secteur de la construction est particulièrement affecté, avec 24% des faillites. Les agences immobilières enregistrent la tendance la plus alarmante, avec une hausse de 116,7% pour 910 entreprises. À l’opposé, l’agriculture montre une résilience relative, avec une hausse contenue des défaillances de 7,1% et une baisse dans le secteur de l’élevage (-5,1%).

À lire aussi :  Le Centre Val de Loire : épicentre de l'emploi en PME pour 2024

Un avenir incertain

Ce panorama économique sombre reflète les défis majeurs auxquels les entreprises françaises sont confrontées. Alors que le pays s’avance dans une période d’incertitude économique, la capacité des entreprises à s’adapter et à surmonter ces défis sera cruciale pour leur survie et la santé économique de la nation.

Déjà lu 437 fois !

Partagez votre avis